Oculus ajoute une nouvelle invite de réveil “ Hey Facebook ” pour les commandes vocales


Est-ce que «Hey Facebook» deviendra le prochain «Siri» ou «Alexa»?

Les commandes vocales sont de plus en plus courantes, à mesure que de plus en plus de personnes acheter des haut-parleurs intelligentset activez l’activation vocale de différentes manières. Et maintenant, Facebook ajouter une nouvelle façon pour activer ses appareils Oculus VR, en utilisant «Hey Facebook» comme invite de réveil.

Salut Facebook

Comme expliqué par Oculus:

«À partir de cette semaine, nous commencerons à déployer« Hey Facebook »auprès des utilisateurs de la quête 2. Ce sera un déploiement progressif, mais vous pouvez trouver et activer le mot d’activation via nos paramètres de fonctionnalités expérimentales – puis dire« Hey Facebook, prenez une capture d’écran, »« Hey Facebook, montre-moi qui est en ligne »,« Hey Facebook, ouvre Surnaturel, “Ou l’un des nos autres commandes vocales pour commencer. Notez que Quest n’écoute pas le mot de réveil “Hey Facebook” lorsque le microphone est éteint, ou lorsque le casque est en veille ou éteint. “

Ainsi, l’appareil n’écoute certainement pas vos conversations quotidiennes, comme le veut le mythe publicitaire courant sur Facebook.

Oculus ajouté pour la première fois commandes vocales l’année dernière, mais lors de sa première itération, les utilisateurs devaient toujours appuyer sur un bouton pour activer l’option. La nouvelle activation “ Hey Facebook ” est conçue pour faciliter l’action sans quitter l’immersion de l’environnement VR – ce qui a beaucoup de sens, mais cela entraînera sans aucun doute une augmentation des inquiétudes.

En ce sens, il est intéressant de noter que Facebook a opté pour “ Hey Facebook ” sur Oculus, au lieu de “ Hey Oculus ”, car le casque VR n’est pas un appareil de marque Facebook. Comme nous l’avons vu récemment, avec le retour de bâton sur WhatsApp partageant potentiellement plus de données utilisateur avec Facebook, il y a clairement un niveau de préoccupation persistant autour des processus de collecte et d’utilisation des données de Facebook, et en soulignant le lien Oculus avec Facebook, cela pourrait servir de rappel de tels, et attiser les préoccupations.

Mais là encore, Facebook veut posséder l’espace VR, et il cherche à garder Facebook comme un élément clé de celui-ci, à travers la prochaine étape de l’interaction des médias sociaux dans l’environnement virtuel. En tant que tel, en utilisant «Hey Facebook», il sert également d’exercice de marque, ce qui pourrait aider à renforcer le lien entre les deux mondes.

Fait intéressant, cependant, Facebook n’a pas opté pour “ Hey Facebook ” pour son haut-parleur intelligent Portal.

Sur le portail, les utilisateurs peuvent activer les commandes vocales en disant «Hey Portal», ce qui évite l’association potentielle avec l’entreprise. Ce qui est logique, étant donné les préoccupations initiales des gens concernant l’ajout d’un appareil d’enregistrement appartenant à Facebook dans leurs maisons.

Portail Facebook

Il est donc intéressant dans ce contexte de voir Facebook passer avec «Hey Facebook» sur Oculus. Je suppose que, éventuellement, cela deviendra la commande principale sur tous ses appareils à commande vocale.

Compte tenu des diverses critiques adressées à l’entreprise, il semble logique que Facebook hésite au moins un peu à inclure le nom de l’entreprise dans ses commandes vocales, mais cela pourrait éventuellement devenir aussi courant que “ Siri ” ou “ Alexa ”, et intégrer davantage Facebook dans nos vies. Commencer par Oculus pourrait être une première étape, qui pourrait éventuellement normaliser la commande et aider à construire cette association mentale pour relier les mondes en ligne et virtuels.

Cela peut sembler un petit ajout et une petite considération dans le schéma plus large. Mais étant donné le nombre de fois où les gens utiliseront de telles commandes, c’est important et cela jouera un rôle dans la connexion entre la plate-forme et le monde réel.

Oculus note que «Hey Facebook» est une expérience opt-in, qui sera déployée progressivement sur Quest 2, et plus tard, sur tous les appareils Quest.



Vous pouvez lire l’article original (en Anglais) sur le sitewww.socialmediatoday.com